Actions OPEN DATA
Just another WordPress site
Actions OPEN DATA Header Image

Agenda

Lundi 16 juillet : Invitation de la TAN à une rencontre avec les développeurs

Mercredi 18 juillet : Rencontre entre la TAN, les développeurs et Nantes Métropole
Une réunion plus politique que technique, où la TAN exprimait son incompréhension sur le procès qui lui était fait. A leurs yeux, ils jouaient parfaitement le jeu de l’open data. Pour preuve :

Ils mettent leurs données à disposition
Ils ont financé une partie de l’appel à projets open data pour récompenser la réutilisation
Ils ont une approche ouverte avec les réutilisateurs, allant jusqu’à tolérer l’usage du nom TAN sur l’application pourtant en obsolescence simpletan.fr
Ils organisent une rencontre pour mieux prendre en compte les retours des utilisateurs
Un travail sur la documentation devrait être fourni et il est envisagé des rencontres régulières avant chaque mise à jour de données.

D’où vient le problème ?

L’article d’Entreprenantes remettant en cause l’implication de la TAN se base notamment sur le fait qu’aucun représentant n’ait participé à la rencontre du 9 juillet avec les réutilisateurs. Nous avons réalisé le 18 juillet que cette absence n’incombait pas du tout à la TAN mais résultait d’une incompréhension entre Libertic et Nantes Métropole. Nous avions demandé à Nantes de convier leur délégataire, qui a relayé et la TAN a rempli le sondage pour la définition d’une date. Mais nous n’avons pas envoyé l’invitation finale car nous relayons habituellement les informations auprès des réutilisateurs de données et sur les réseaux sociaux, sur lesquels ne sont pas forcément les délégataires avec lesquels nous ne sommes pas en relation rapprochée. De son côté, Nantes pensait logiquement que nous les avions conviés directement. Et voici comment cet amalgame s’est terminé en procès contre la TAN.

Et maintenant ?

Libertic organise depuis 2011 des rencontres entre la ville et les réutilisateurs et organise le relai d’informations auprès de la communauté de réutilisateurs de données. Cette pratique s’est mise en place car à l’époque du lancement du projet open data, Nantes n’avait pas les ressources et méthodologies pour animer la communauté. Depuis quelques mois, nous essayons d’organiser une transition dans l’animation et souhaitons que Nantes prenne désormais en charge l’animation directe de la communauté. Pourquoi ?

Recent Posts

Recent Comments

Archives

Categories

Meta